Formules pédagogiques : le jeu de rôle

Formules pédagogiques : le jeu de rôle





  1. Définition

    • Interprétation du rôle d’un personnage en situation hypothétique en vue de mieux comprendre les motivations qui justifient les comportements.
  2. Type

    • Le jeu de rôle situe l’apprenant au cœur du processus et lui laisse ainsi une grande latitude quant à la façon de se comporter. Le groupe est doublement mis à profit dans un jeu de rôle.
  3. Description

    • Le jeu de rôle se distingue de la simulation par le caractère subjectif de la vision qu’on propose de la réalité.
    • L’Apprenant interprète un rôle de façon spontanée et a une grande liberté d’action quant à la manière d’interpréter ce rôle; c’est le domaine des perceptions et de la subjectivité.
    • Quelle que soit la technique utilisée, il y a toujours des apprenants qui agissent comme observateurs t la limite de temps prévue est toujours précisée à l’avance par le formateur
  4. Avantages

    • Permet à l’apprenant de ressentir plutôt que d’intellectualiser sur la situation à l’étude; le canal émotif étant sollicité, l’apprentissage sera plus significatif pour l’apprenant
    • Permet de comprendre ce qui motive le comportement des autres
    • Sensibilise et couvre des sujets tabous
    • Permet d’anticiper, dans un contexte non menaçant, des situations futures
    • Est une formule très motivante
    • Est une occasion pour l’apprenant d’exploiter et de développer sa créativité
    • Renforce la complicité des apprenants à l’intérieur du groupe et est propice à l’établissement d’un climat d’apprentissage sain dans le groupe
    • Oblige l’apprenant à réagir rapidement
    • Donne à l’apprenant l’occasion de pratiquer ses talents de négociateur, car ce sont souvent des situations conflictuelles qui sont à la base des jeux de rôle; l’apprenant peut également apprendre à composer avec l’adversité et l’agressivité
  5. Limites

    • Exige beaucoup de temps autant pour la préparation que pour la réalisation
    • Fait en sorte que, parfois, certains apprenants :
      • Peuvent avoir tendance à se laisser emporter par l’aspect théâtral du jeu et perdre ainsi de vue les objectifs visés
      • Monopolisent l’attention et laissent peu de place aux plus discrets
      • Ont de la difficulté à discerner le vrai du faux n’ayant pas la maturité nécessaire
    • Peut dégénérer en véritables combats idéologiques au cours desquels certains seront très affectés émotivement (sujets controversés)
    • Peut être compromis par le refus ou la réticence de certains apprenants à participer
    • Risque de déformer la réalité et de faire perdre toute crédibilité à la scène si un ou des rôles sont mal interprétés est difficilement évaluable
  6. Conditions d’utilisation

    1. Préparation

      • Les objectifs poursuivis doivent être clairs, de préférence connus des apprenants à l’avance ou, à tout le moins, révélés par la suite
      • La situation choisie doit être connue des apprenants et ne doit ni avantager ni léser personne
      • Les rôles doivent être définis de façon à ce que chacun soit appelé à participer activement
      • Les apprenants doivent être informés du sens de l’activité; ils doivent être conscients qu’il ne s’agit pas pour eux de donner une performance ni de jouer les amuseurs mais d’interpréter au meilleur de leur capacité le rôle qui leur a été assigné
      • Les apprenants qui demeurent observateurs plutôt qu’acteurs doivent avoir quelque chose à faire, à observer, à noter, etc.
    2. Déroulement du jeu de rôle

      • Les apprenants ne doivent jamais être forcés de jouer; tous sont invités, mais ceux qui ne se sente pas prêts devraient pouvoir agir comme observateurs
      • Le jeu de rôle est un exercice entièrement libre et les apprenants doivent jouir d’une grande marge de manoeuvre; le formateur doit poser le moins de contraintes possible quant à la façon dont doivent se comporter les joueurs. L’issue du jeu de rôle ne doit jamais être forcée
      • L’enseignant doit s’abstenir de toute intervention autoritaire; le contrôle de la situation doit rester entre les mains des joueurs
      • Le jeu de rôle doit avoir lieu dans un environnement physique favorable, sans craindre de déranger
      • La durée du jeu de rôle ne doit pas excéder le tepms pendant lequel les joueurs sont motivés.
    3. Exploitation du jeu de rôle

      • Les apprenants doivent avoir l’occasion d’exprimer leurs sentiments et leurs émotions sur ce qu’ils ont vécu immédiatement après leurs prestations devant le groupe ou en équipe
      • Les observateurs doivent avoir l’occasion de dire comment ils se sont sentis et comment ils ont perçu les autres
      • Les moments clés peuvent être rappelés par le formateur afin d’orienter la discussion sur les sujets pertinents
      • Le formateur doit rappeler ou révéler les objectifs pédagogiques poursuivis et inviter les apprenants à exprimer leur opinion sur le degré d’atteinte de ces objectifs et sur leur satisfaction personnelle au regard de l’activité
      • Le formateur doit favoriser l’énonciation, par les apprenants, de notions ou d’éléments théoriques rattachés à la tenue du jeu de rôle. Une discussion plus approfondie de ces informations théoriques peut suivre.
    4. Évaluation

      • L’évaluation formative du jeu de rôle par les apprenants suit le débriefing c’est le moment pour le formateur de connaître les modifications à apporter dans le cas d’une utilisation ultérieure.


Abonnez vous à notre chaîne YouTube gratuitement