Précision sur le comportement attendu

Précision sur le comportement attendu




    1. Descriptions

      • Les précisions sur le comportement attendu décrivent la compétence sous la forme de comportements particuliers.
      • Ils se limitent aux données nécessaires à sa compréhension, c’est-à-dire qu’ils précisent soit les grandes étapes de mise en œuvre, en lien avec le processus de travail de la matrice des objets de formation, qui ont été déterminées dans le rapport d’AST, soit les principales composantes de la compétence.
      • En formulant les précisions sur le comportement d’une compétence spécifique, on doit prendre en considération certaines grandes étapes du processus de travail, indiquées par un ? dans la matrice des objets de formation.
      • On peut également considérer des liens avec d’autres compétences que l’on veut particulièrement voir s’exercer dans le contexte d’une tâche ou d’une activité du métier. Ces liens, qui sont indiqués par un ?dans la matrice, peuvent donner lieu à des précisions sur le comportement.
      • Il faut cependant prendre soin, au moment de leur formulation, de les adapter à la compétence en cause. Pour préciser l’information précédente, voici le schéma expliquant les liens fonctionnels d’une compétence à l’autre. Il s’agit donc de faire une lecture déductive des liens existants dans la matrice des objets de formation par rapport à chaque énoncé de compétences.
      • Les précisions sur le comportement attendu déterminent, de façon ordonnée, les actions effectuées et les résultats obtenus au cours de cet exercice. On doit utiliser cette façon de faire pour les compétences spécifiques et, lorsque cela est approprié, pour certaines compétences transversales.
      • On considère généralement que trois à neuf précisions sur le comportement permettent de décrire convenablement une compétence.
      • De plus, les précisions doivent se composer de verbes qui expriment des comportements observables et mesurables, ou dont le résultat est observable et mesurable, et de compléments d’objet direct, on ne doit pas trouver des verbes tels que « connaitre » et « comprendre ».
    2. Exemple:

      • matrice

  • Les précisions sur le comportement

    • Les précisions sur le comportement attendu déterminent, de façon ordonnée, les actions effectuées et les résultats obtenus au cours de cet exercice. On doit utiliser cette façon de faire pour les compétences spécifiques et, lorsque cela est approprié, pour certaines compétences transversales.
    • On considère généralement que trois à neuf précisions sur le comportement permettent de décrire convenablement une compétence.
    • De plus, les précisions doivent se composer de verbes qui expriment des comportements observables et mesurables, ou dont le résultat est observable et mesurable, et de compléments d’objet direct. Les mêmes règles s’appliquent aussi bien aux compétences transversales qu’aux compétences spécifiques.
    • approche par compétences

    • Dans certains cas, par exemple pour certaines compétences transversales où le recours au processus de travail n’est pas pertinent et ne permet pas une compréhension univoque, on choisit de ne présenter que les principaux éléments de la compétence sans rechercher une procédure particulière. On doit donc, en pareil cas, recourir aux grands axes qui permettent de regrouper les habiletés en cause.
    • approche par compétences

    • Il est important d’utiliser le bon niveau taxonomique, donc d’éviter les précisions correspondant à des actions trop simples comme nommer, décrire, énumérer, qui se rapportent elles-mêmes à l’expression de connaissances et non à leur application et qui souvent, ne représentent pas la tâche ou l’activité réelle de travail. Par exemple, une précision telle que : « Enfiler l’aiguille d’une machine à coudre » est trop limitée, elle se rapporte davantage à une séquence d’apprentissage ou à une étape d’activité. Si cette action est importante, elle pourrait être prise en considération à l’intérieur d’une précision plus large, tel que : « Préparer la machine à coudre ».