Les limites du langage HTML

Les limites du langage HTML

  1. Objectif

    • Connaitre les limites du langage HTML
  2. Introduction

    • Le HTML (Hypertext Markup Language) est indispensable à toute structuration de page web quelque soit le langage utilisé.
    • Il suffit d’une balise <html> + <body> ouvrante et fermante pour commencer. A partir de là n’importe quel navigateur va savoir interpréter ce langage de balise. Il sert simplement à dire au navigateur web comment est composé la page.
    • Le navigateur va interpréter ce ce que l’on appelle le DOM (Document Object Model) composé des différentes balises HTML en se rapprochant ou non des normes du W3C ce qui peux emmener à des comportements légèrement différents entre les navigateurs.
    • Pour ajouter de l’interaction et du dynamisme à l’intérieur du navigateur. chaque navigateur disposait de sa propre version JavaScript.



  3. Les limites

    • Le langage HTML présente les limites suivantes :
      • Absence des structures de contrôle algorithmiques (conditionnelles et itératives).
      • Un langage sans aucune logique de programmation procédurale (notion de sous programmes, variables, opérateurs prédéfinies …).
      • Absence de prise en charge d’événements, à l’exception de l’événement clic.
      • Aucune communication avec la plate forme d’exécution (date système, type du navigateur utilisé, etc.)
      • Absence de possibilité d’interfaçage avec les bases de données.
      • Absence de mécanisme permettant de rendre le code source inaccessible pour l’utilisateur final (en HTML, pour pouvoir visualiser le code, il suffit d’utiliser l’option affichage code source du navigateur).
  4. Les solutions proposées

    • Pour pallier à ses limites, deux solutions sont utilisées :
      • L’utilisation des langages côté client (JavaScript ou VbScript) : ce sont des langages qui permettent d’ajouter des fonctionnalités omises par le langage HTML, (les fonctionnalités qui concernent la connexion aux bases de données et l’accessibilité au code ne sont pas supportées par ces langages). L’avantage majeur de cette solution est le fait de pouvoir exécuter le code écrit avec ces langages (JavaScript ou VbScript) sans avoir besoin d’une installation particulière ; il suffit d’avoir un navigateur web. Le JavaScript est le plus utilisé vu sa compatibilité avec les différents navigateurs.
      • L’utilisation des langages côté serveur tels que ASP, PHP, Cold Fusion. Ces langages permettent d’avoir les mêmes fonctionnalités que les langages côté client plus la possibilité de se connecter à des bases de données et le verrouillage du code source.
      • Pour pouvoir tester un code écrit avec un langage côté serveur, il faut utiliser un serveur d’hébergement compatible avec la technologie choisie, tel que Apache, IIS (Internet Information Server), Netscape Server, Domino, etc.
  5. Les avantages de l’utilisation

    • Les avantages de l’utilisation d’un langage de programmation côté client par rapport à un langage de programmation côté serveur :
      • Exécution plus rapide (surtout pour les pages sollicitées fréquemment).
      • Coût hébergement moins cher, en effet l’exécution d’un script côté serveur fait appel aux ressources matérielles du serveur d’hébergement.
      • Certaines fonctionnalités nécessitent un traitement côté client, d’où l’obligation de faire recours à un langage de programmation côté client, exemple : la date système du client, la gestion de la fenêtre de navigation, etc.

    Source:Manuel-TIC-4eme-si Tunisie Version 2016



Abonnez vous à notre chaîne YouTube gratuitement