Le paiement électronique

Le paiement électronique

  1. Objectif

    • Connaitre le paiement électronique
  2. Présentation

    • Le paiement sur Internet fournit des moyens de paiement mis en œuvre pour payer sur Internet à partir d’un ordinateur ou à partir d’un smartphone via un réseau de téléphonie mobile.
    • Outre la carte de paiement classique, on trouve aussi des moyens plus spécifiques comme les transactions entre particuliers.
    • Le paiement par carte sur internet est sécurisé, toutefois ne communiquez pas les informations relatives à votre carte bancaire si vous n’êtes pas sûr du commerçant. Vérifiez bien son identité et ne communiquez jamais votre code confidentiel de carte à 4 chiffres.
    • Vous pouvez utiliser votre carte bancaire classique ou une e carte bancaire si vous avez opté pour ce service.



    • Dans le contexte du commerce électronique, le paiement prend toutefois une nouvelle importance.
    • Le paiement électronique est caractérisé par deux principes fondamentaux. Tout d’abord, celui-ci doit être exact. Il n’est donc possible de forcer le créancier à recevoir autre chose que ce qui était prévu entre les parties. Ensuite, le paiement doit être total et en un seul versement.
  3. Historique

    • En 1987, la création d’un protocole de signature permettant de supporter les transactions sur Internet.
    • A partir des années 1990, on a assisté l’arrivée de la fameuse carte à puce et le Porte-monnaie électronique.
    • La création de Digicash, en 1994, c’est la première monnaie fiduciaire virtuelle.
    • En 1995, CyberCash propose son protocole de traitement de carte de crédit.
    • Fondé en 1998, Billpoint est un système de paiement basé sur les cartes de crédits.
    • Le plan de la présentation est le suivant, nous commencerons par étaler le CV, soit principalement le cursus académique, les expériences pédagogiques ainsi que les domaines de recherche explorés et les travaux élaborés dans ce sens.
    • D’ailleurs nous consacrons deux parties majeures dans cette présentation pour exposer nos travaux de recherche établis dans le cadre du mastère ainsi que dans le cadre de la thèse de doctorat.
  4. Les acteurs

    • Le Consommateur : il achète des biens et/ou services à partir d’un commerçant. L’utilisateur utilise un matériel informatique (exemple : ordinateur, etc.) connecté au réseau pour sélectionner le produit à acheter et passer par la suite à l’achat et au payement.
    • Le Commerçant : il vend des produits qui peuvent être soit des biens et/ou services à des consommateurs qui les achètent à distance à travers un réseau.
    • La Banque du Commerçant : le vendeur traite les autorisations de paiements ; pour réaliser ces opérations, la banque du commerçant entretient des liens avec les banques des acheteurs affiliés à travers les réseaux bancaires. Elle saisit les paramètres du paiement et les envois à la banque de l’acheteur pour compensation et alimentation du compte du commerçant par le montant reçu en contre partie du bien et/ou service vendu.
    • La Banque du Consommateur : la banque de l’acheteur fournit la technologie de paiement au consommateur et s’engage à rembourser la dette de son client au profit de la banque du commerçant.
    • L’autorité de certification : ce dernier garantie la sûreté du moyen de paiement .L’autorité de certification est chargée de délivrer les certificats, et sensée de gérer les clés utilisées pour le chiffrement et la signature des données confidentielles échangées entre les acteurs de paiement. Elle n’est pas directement impliquée dans les transactions de paiement en ligne entre le consommateur et le commerçant. Les relations entre les acteurs du paiement dépendent du moyen de paiement et requièrent une autorité de certification.
  5. Les étapes de paiement en ligne

    1. Le client passe la commande
    2. Le commerçant transmet en mode sécurisé les données de contexte (référence, montant de la facture,…) au serveur Paiement.
    1. bis : le client est routé sur le serveur Paiement en mode sécurisé SSL et inscrit son numéro de carte bancaire et la date de validité.
    2. Le serveur paiement contrôle la carte et fait une demande d’autorisation auprès de la banque du client.
    3. Le serveur paiement informe le commerçant du résultat de la transaction en mode sécurisé.
    4. Le soir, le serveur paiement effectue une remise auprès de la banque du commerçant.
  6. Cadre juridique en Tunisie

    • Une nouvelle loi, n° du 27 juin 2005, a été adoptée concernant le transfert électronique de fonds.
    • Cette loi a définie les termes suivants :
      • Instrument de transfert électronique : tout moyen permettant d’effectuer par voie entièrement ou partiellement électronique une des opérations suivantes : (transfert de fonds, retrait et dépôt de fonds, l’accès à un compte, le chargement et le déchargement d’un instrument rechargeable).
      • Instrument rechargeable : tout instrument de transfert électronique de fonds sur lequel des unités de valeurs sont stockées électroniquement.
      • Emetteur : toute personne morale que la loi autorise dans le cadre de son activité commerciale à mettre un instrument de transfert électronique de fonds à la disposition d’une autre personne en vertu d’un contrat conclu avec celle-ci.
      • Bénéficiaire : toute personne qui détient un instrument de transfert électronique de fonds, en vertu d’un contrat qu’elle a conclu avec un émetteur.
      • Carte : tout instrument de transfert électronique de fonds dont les fonctions sont supportées par une carte magnétique ou intelligente.
      • Fonds : l’argent en dinars tunisien ou en devise conformément aux règlements en vigueur relatifs aux changes.De même, la dite loi a mis à la charge de l’émetteur et du bénéficiaire certaines obligations. Des sanctions pénales sont prévues.
  7. Moyens de paiement

    • Le paiement électronique

    • Paiement par Carte Bancaire : au moment de l’achat en ligne, le client transmet au vendeur les coordonnées de sa carte bancaire (Numéro, date d’expiration, etc.) ; celui-ci les transmet à l’organisme gestionnaire de la carte et qui contrôle ses données. Une fois ces coordonnées validées, le compte du client sera débité et le compte du vendeur sera crédité du montant de produit ou service acquis.
    • Paiement par Carte à Puce : on l’appelle aussi “smart card” ou bien “carte intelligente”. La puce contient le montant qu’on peut débiter, l’information concernant la banque et les informations pour authentifier le propriétaire de la carte.
    • Paiement par Digicash : on l’appel aussi “e-cash”, c’est un système mettant en jeu une véritable monnaie virtuelle. Dans ce mode de paiement, l’argent est stocké non pas sur un serveur central ou sur une carte à puce, mais directement sur le disque dur de l’utilisateur.
    • Paiement par Visa Cash : c’est un porte-monnaie électronique. Il s’agit d’une carte pré-chargée pour le paiement de petits montants, elle peut être intégrée à une carte visa standard.
    • Paiement par Kleline : c’est un moyen de paiement qui gère des comptes clients/fournisseurs en fournissant une interface avec les réseaux bancaires. L’internaute installe les logiciels Klebox sur son poste, enregistre ses cartes bancaires et approvisionne des porte-monnaie pour les paiements de petits montants.
    • Paiement par Mondex : c’est un système de paiement électronique, au comptant, faisant appel à la technologie de la carte à monnaie. La carte Mondex est un porte-monnaie électronique sur carte à puce. Elle permet de payer des biens et services au même titre que l’argent liquide. Il est possible de transférer l’argent d’une carte à une autre.



Abonnez vous à notre chaîne YouTube gratuitement