Les différences entre BIOS et UEFI

Les différences entre BIOS et UEFI

  1. Objectif

    • Connaitre les différences entre BIOS et UEFI
  2. Description

    • Les termes UEFI et BIOS doivent être abordés lorsqu’il s’agit de modifier une priorité de démarrage ou de décider d’un disque GPT ou MBR pour installer le système d’exploitation.
    • Les différences entre BIOS et UEFI

    • Mais qu’est-ce que l’UEFI/BIOS, quelle est la différence entre BIOS et UEFI ? Suivez cet article, à savoir quel firmware de carte mère vous devriez utiliser et comment vérifier si votre ordinateur utilise l’UEFI ou le BIOS.
    • Le BIOS et l’UEFI sont identiques, mais complètement différents l’un de l’autre. Ils servent un objectif majeur : démarrer la machine et ils le font de différentes manières et avec différentes options.
    • Sans eux, tout votre matériel et la machine même sur laquelle vous lisez ce blog ne démarreraient même pas. Mais quelles sont les différences ? Et pourquoi s’excluent-ils mutuellement ?
  3. Définitions

    • Qu’est-ce que le BIOS ?
      • Le BIOS (Basic Input Output System) est un microprogramme avec de nombreuses fonctions, stockées dans la mémoire morte (ROM) de la carte mère d’un ordinateur, lui permettant d’effectuer des opérations élémentaires lors de sa mise sous tension et de charger le système d’exploitation.
      • Sur la carte mère, vous pouvez également retrouver une puce CMOS (Complementary Metal Oxide Semiconductor) qui stocke les paramètres personnalisés de votre BIOS (date/heure du système, ordre d’amorçage, configuration des disques, overclocking du CPU et la RAM, mot de passe d’accès à l’ordinateur, ect…) Cette fois, il faudra bien de l’électricité pour garder en mémoire ces informations. C’est une pile 3V (CR2032) qui permet d’alimenter le la puce CMOS.
    • Qu’est-ce que l’UEFI ?
      • Parlons maintenant de l’UEFI qui est un peu plus d’actualité puisqu’il remplace le BIOS depuis 2006. L’UEFI est comme le BIOS, un microprogramme qui vise à configurer votre carte mère, mais pas que.
      • Il est stocké dans la mémoire flash de votre carte mère et comporte de nombreux avantages comparés à son ancêtre, le BIOS.
      • L’UEFI utilise un schéma de partitionnement en GPT au lieu du MBR utilisé par le BIOS. C’est entre autres ceci qui permettra d’utiliser des disques système de plus de 9 Zettaoctets !




  4. Procédure de démarrage d’un ordinateur

    • Avant de commencer je vous rappel le processus normal de démarrage d’un ordinateur
    • Vous appuyez sur le bouton d’alimentation de votre ordinateur portable/de bureau.
    • Le CPU démarre, mais a besoin de quelques instructions pour travailler (rappelez-vous, le CPU doit toujours faire quelque chose). Étant donné que la mémoire principale est vide à ce stade, le processeur diffère le chargement des instructions de la puce du micrologiciel sur la carte mère et commence à exécuter les instructions.
    • Le code du micrologiciel effectue un test automatique de mise sous tension (POST), initialise le matériel restant, détecte les périphériques connectés (souris, clavier, clé USB, etc.) et vérifie si tous les périphériques connectés sont sains.
    • Enfin, le code du micrologiciel parcourt tous les périphériques de stockage et recherche un chargeur de démarrage (généralement situé dans le premier secteur d’un disque). Si le chargeur de démarrage est trouvé, le micrologiciel lui cède le contrôle de l’ordinateur.
    • Une fois le chargeur de démarrage est chargé, son travail consiste à charger le reste du système d’exploitation. GRUB est l’un de ces chargeurs de démarrage capable de charger des systèmes d’exploitation de type Unix et également capable de charger en chaîne le système d’exploitation Windows.
    • Boot-loader n’est disponible que dans le premier secteur d’un disque, qui est de 512 octets. Compte tenu de la complexité des systèmes d’exploitation modernes, certains de ces chargeurs de démarrage ont tendance à effectuer un chargement en plusieurs étapes, où le chargeur de démarrage principal charge le chargeur de démarrage de deuxième étape dans un environnement qui n’est pas limité à 512 octets.
    • Dans Windows, wininit.exe est chargé avec d’autres processus tels services.exe que le contrôle des services, lsass.exe la sécurité et l’autorité locales (similaire aux niveaux d’exécution) et lsm.exe la gestion des sessions locales.
    • Après tout cela, et après l’initialisation de certains autres pilotes, l’interface utilisateur graphique (GUI) est chargée et l’écran de connexion s’affiche.
    • UEFI signifie Unified Extensible Firmware Interface. Il fait le même travail qu’un BIOS, mais avec une différence fondamentale : il stocke toutes les données sur l’initialisation et le démarrage dans un fichier .efi, au lieu de les stocker sur le firmware.
  5. Différences

    • UEFI prend en charge des tailles de disque jusqu’à 9 zettaoctets, tandis que le BIOS ne prend en charge que 2,2 téraoctets.
    • UEFI fournit un temps de démarrage plus rapide.
    • UEFI fonctionne en mode 32 bits ou 64 bits, et l’espace d’adressage est augmenté en fonction du BIOS, le processus de démarrage est beaucoup plus rapide.
    • UEFI a un support de pilote discret, tandis que le BIOS a un support de disque stocké dans sa ROM, donc la mise à jour du micrologiciel du BIOS est un peu difficile.
    • UEFI offre une sécurité telle que “Secure Boot”, qui empêche l’ordinateur de démarrer à partir d’applications non autorisées/non signées. Cela aide à prévenir les rootkits, mais entrave également le double démarrage, car il traite les autres systèmes d’exploitation comme des applications non signées. Actuellement, seuls Windows et Ubuntu sont des OS signés (faites-moi savoir si je me trompe).
    • UEFI s’exécute en mode 32 bits ou 64 bits, tandis que le BIOS s’exécute en mode 16 bits. L’UEFI est donc capable de fournir une interface graphique (navigation avec la souris) par opposition au BIOS qui permet la navigation uniquement à l’aide du clavier.
    • UEFI supporte plus de 2.2 TB HDD ou SSD. Le BIOS traditionnel prend en charge les petites partitions et les petits disques.
    • UEFI a un menu de réglage détaillé, plus utile que le BIOS traditionnel.
    • UEFI prend en charge le démarrage sécurisé, empêchant le PC d’être endommagé par des logiciels malveillants.
    • UEFI a le grand avantage de la table de partition GUID (GPT) qu’il utilise pour lancer les exécutables EFI, il n’a aucun problème pour détecter et lire les disques durs de grande taille.



Abonnez vous à notre chaîne YouTube gratuitement