Le boîtier d’ordinateur

Le boîtier d’ordinateur

  1. Objectif

    • Être capable d’énumérer les composants de base d’un ordinateur et connaître leurs caractéristiques.
  2. Définitions d’un ordinateur

    • Le boîtier est le coffret qui abrite les différents compartiments, qui permet d’accueillir tous les composants constituants un pc (Cd-rom, HDD, carte graphique, carte son…).
    • Le boîtier (ou châssis) de l’ordinateur est le squelette métallique abritant ses différents composants internes de l’ordinateur.
    • Les boîtiers ont par ailleurs d’autres utilités telles que l’isolement phonique ou la protection contre les rayonnements électromagnétiques.
    • Les boîtiers doivent répondent à certaines normes qui doivent exister afin de garantir un niveau de protection conforme à la réglementation en vigueur.





  3. Descriptions

    • Un boîtier est souvent composé d’acier, d’aluminium ou de plastique. Pour des raisons décoratives, il peut également contenir d’autres matériaux comme du bois ou du plexiglas.
    • L boîtier doit contenir tous les composant d’un ordinateur et essentiellement :
      • L’alimentation électrique dont la puissance et la connectique doit correspondre à tous les éléments qu’elle a à alimenter ;
      • La carte mère avec le microprocesseur, le BIOS, le chipset et les barrettes mémoires ;
      • L’interface avec les périphériques internes tel que le lecteur de disquette, les disques durs, les lecteurs de CD/DVD, etc.
      • Le panneau arrière contenant toutes les interfaces avec le monde extérieur (PS2, USB, E-SATA, connecteur graphique (VGA, HDMI, etc.) et les sorties PCI, etc.
      • Le panneau avant qui contient au moins un lecteur de CD/DVD mais souvent une ou plusieurs prise USB, des connecteurs d’entrée/sortie audio, un lecteur de carte (SD, MMX, etc.
  4. La forme du boîtier

    • On peut classer les PC selon la forme de leur boîtier en trois catégories : Le boîtier horizontal (Desktop), le boîtier vertical et les portables.
    • Les boîtiers sont dimensionnés par rapport aux facteurs d’encombrement des cartes mères.
      1. Le format " bureau"
        • Boîtier de faible encombrement, d’usage assez vieux, il permet de poser le moniteur dessus ( jusqu’aux écran 17’), cependant il ne pourra plus être utilisé maintenant car l’agencement à l’intérieur est difficile et ne permet donc pas une bonne circulation de l’air.
        • Le boîtier d'ordinateur

        • Le format « bureau » ou desktop, qui lui se présente à l’horizontal sous l’écran du pc. Il faut savoir que ce type de tour devient de plus en plus rare, car il n’offre pas un espace suffisant pour ajouter des nouveaux périphériques (carte modem, carte son, disque dur et bien d’autres).
        • Le format desktop a été très populaire au début de la micro informatique car il permettait de mettre l’écran sur le boîtier
        • Avec l’augmentation des diagonales et surtout l’arrivée de l’ATX, le format tour s’est imposé.
        • Ce type de boitier offre les moindres volumes et encombrements
        • Ces boîtiers sont destinés à être mis en position horizontale et on posera souvent un écran par dessus. Ils prennent ainsi moins de place et sont plus accessibles. Ils sont souvent à la norme ATX ou Micro-ATX. Ils ont en général 2 ou 3 emplacements externes et 2 ou 3 emplacements internes.
      2. Le format " Tour"
        • Le format « Tour », qui lui vient s’installer à la verticale.
        • C’est le format qui est le plus utilisé en ce moment, car il propose l’avantage de pouvoir rajouter des nouveaux composants assez facilement.
        • Le boîtier d'ordinateur

        • En plus des différentes normes énoncées, il existe différents types de boîtiers qui influent sur sa forme et sa taille. Voici quelques types que vous pourrez trouver :
          1. La Mini tour
            • Il s’agit de boîtiers de petite dimension: 35 à 40 cm de hauteur, comporte peu d’emplacement.
            • Ces boîtiers sont destinés aux personnes ne voulant pas utiliser trop d’espace dans leur pièce pour leur PC et ayant une petite configuration.
            • Le problème de ces boîtiers est qu’ils n’évacuent souvent pas de manière optimale la chaleur, ils ne sont donc pas destinés à une grosse configuration ni à une utilisation trop intensive. Ils sont en général de norme Micro-ATX.
          2. Moyen tour
            • Il s’agit de boîtiers de taille moyenne: 40 à 50 cm de hauteur possédant un peu moins d’emplacement que les “grands tour” mais bon produit courant.
            • Ces boîtiers sont les plus communs. Ils sont destinés à une utilisation courante et sont assez évolutifs. On a souvent entre 4 et 5 emplacements externes et plusieurs emplacements internes. La norme la plus utilisée est l’ATX.
          3. La grande tour
            • Il s’agit de boîtiers de grande taille: 60 à 70 cm de hauteur comportant pas mal d’emplacement.
            • Grand Tour : Ces boîtiers sont les plus grands et les plus évolutifs. De norme ATX, ils sont utilisés pour les grosses configurations de joueurs ou alors pour un ordinateur avec de nombreux disques durs. Ils possèdent jusqu’à une vingtaine d’emplacements pour périphériques. Ce sont aussi les boîtiers qui permettent la meilleure circulation d’air, mais ils prennent bien entendu beaucoup de place et peuvent peser très lourd.

            Les différences entre ces trois types de tours sont leurs tailles et l’espace à l’intérieur.

      3. Le Barebone
        • pc barebone

        • En terme général, le Barebone est le constitutif de base d’un ordinateur de bureau ou d’un portable. Il fait partie du boîtier, de l’alimentation électrique et de la carte mère. S’ajoutent à ces pièces le microprocesseur, la mémoire vive, le disque dur, la carte graphique et la carte son.
        • L’avantage de ce produit informatique est qu’il est modulable et évolutif. Il peut être utilisé en tout lieu grâce au fait qu’il est petit, discret et bien équipé.
        1. barebones au format PC de bureau
          • Il s’agit du plus petit format de boîtier sur le marché : 10 à 20 cm de hauteur, ~15cm de largeur et ~20 à 30cm de longueur. Ils possèdent un ou même deux emplacements, pas plus.
          • Barebone : Les boîtiers de type barebone sont les plus petits boîtiers existants à ce jour, ils n’intègrent en général qu’un ou 2 emplacements externes et un interne. La plupart des barebone sont à la norme Micro-ATX.
          • Un barebone est la base constituante d’une unité centrale d’ordinateur : boîtier, alimentation électrique (dont le bloc peut être externe), carte mère et éventuellement lecteur(s).
          • Il faut y ajouter les pièces principales : microprocesseur, mémoire vive, disque dur ou SSD et, éventuellement en fonction de l’utilisation et des performances requises, une carte graphique, une carte son. Les barebones permettent ainsi de construire une configuration « à la carte », en fonction des besoins de l’utilisateur.
        2. barebones au format PC portables
          • Il existe aussi des barebones au format PC portables. Ils sont composés du boîtier (taille d’un portable « standard »), de l’alimentation électrique, de l’écran, de la carte mère, de la carte graphique (généralement performante), de la carte son et du clavier. Il faut donc leur ajouter un disque dur, le microprocesseur, la mémoire vive et un lecteur ou graveur de disque optique.
      4. La Rack
        • Rack : Ce type de boîtier est destiné à une utilisation professionnelle, on le range dans des armoires de serveurs. On peut mettre plusieurs racks par armoire. La taille d’un rack s’exprime en U (1U = 4.45cm).
  5. La ventilation

    • La ventilation des PC modernes est un problème sérieux. La fiabilité d’un ordinateur dépend en partie du bon respect de la température idéale de fonctionnement.
    • La forme du boîtier à une influence sur la ventilation. En effet, plus l’espace libre est faible, plus le refroidissement est problématique et plus les risques de surchauffe sont grands.
    • Un boîtier de grande taille est donc un gage de sécurité.
    • Les boîtiers verticaux favorisent la convection naturelle (Mouvement de l’air chaud ). Dans ces boîtiers, l’alimentation (toujours placée en haut) est plus dégagée des composants électroniques, qui sont ainsi protégés de la chaleur qu’elle dissipe.
  6. La norme des boîtiers

    • Il faut savoir qu’une norme est défini pour un boîtier, afin d’accueillir les cartes mères.
    • Il existe différentes normes pour les boîtiers : ATX, BTX, Micro-ATX, Flex-ATX, MiniITX, SSI MEB …..
    • La norme la plus utilisée est la norme ATX et suffira pour la plupart des configurations. Les autres normes telles que Micro-ATX ou MiniITX sont destinés à des boîtiers de très petite taille.
      1. La norme AT (Advanced Technology)
        • Le premier format standard à avoir été adopté (avant le format AT, les constructeurs construisaient leurs boîtiers avec des formats propriétaires).
        • Cette norme correspond à l’ancien format des cartes mère, qui commence à ne plus exister. De nos jours les cartes mère on changé de format.
        • La faible place disponible pour les composants internes a expliqué en partie son abandon.
        • Il existe deux normes AT AT baby et AT plein format. Cette dernière se caractérise par les dimensions importantes de la carte mère (c’est d’ailleurs pour cette raison que les cartes mères à la norme AT plein format ne logent que dans des boîtiers de type Desktop). La quasi-totalité de ces cartes mères est équipée de connecteurs DIN 5 broches pour le clavier.
      2. La norme ATX (Advanced Technology Extended)
        • Successeur du format AT (créé en 1984), le format ATX (créé par Intel en 1995) permet une meilleure ventilation des périphériques internes et apporte aussi un gain de place.
        • C’est la plus utilisée, inventée par Intel. Cette norme à pour but de prévoir que touts les connecteurs (ports série, ports USB, etc), ont la même disposition pour toutes les carte mères quelques soit les fabricants.
        • Le format ATX permet une meilleure organisation des éléments (carte mère, câblages, nappes, alimentation) ainsi que le contrôle de l’alimentation 220V directement par la carte mère.
        • Cette norme permet une meilleure ventilation du processeur situé en dessous de l’alimentation.
      3. La norme BTX (Balanced Technology Extended)
        • BTX (Balanced Technology Extended) est une recommandation visant à faciliter l’évacuation de la chaleur produite par les composants électroniques internes d’un ordinateur grâce à une meilleure disposition de ceux-ci.
        • Créée par Intel et Sony en 2004, elle corrige les nombreux défauts de la norme précédente, la norme ATX, standard de fait depuis 1995.
      4. Le format Mini-ITX
        • Le format mini ITX concerne principalement les plateformes à faible consommation d’énergie et de très faibles dimensions (17cm*17cm pour une carte-mère au format mini ITX). Ces plateformes peuvent être des mini PC ou encore des PC plats ne comportant pas de lecteur CD par exemple.
  7. Les baies (emplacements pour les disques durs et lecteurs)

    • Un boîtier possède plusieurs emplacements pour pouvoir y stocker les périphériques (disques durs, graveur, etc.). Ce nombre varie en fonction de chaque boîtier.
    • Les emplacements 3,5 pouces sont destinés aux disques durs et lecteurs de disquettes. Ceux-ci peuvent être internes ou externes. Quand ils sont internes, ils se trouvent à l’intérieur du boîtier et ne sont démontables qu’en ouvrant celui-ci.
    • Les emplacements 5,25 pouces accueillent les gros disques durs, les graveurs de CD ou bien les lecteurs de CDROM, de DVD, etc. Ce sont eux qui, en général, déterminent les dimensions d’un boîtier.
  8. Les matériaux

    • Les boitiers actuels sont construits soit en acier ou en aluminium voire un mélange des deux (châssis acier et panneau alu) avec des éléments en plastique pour les modèles les moins chers.
    • Les modèles haut de gamme sont intégralement en aluminium tandis que les moins chers mixent plastique et acier. Contrairement à une idée reçue, un boîtier en aluminium n’évacue pas mieux la chaleur qu’un en acier.
    • La raison est des plus simples : les composants les plus chauds comme le processeur central et le processeur graphique ne sont tout simplement pas en contact direct avec le boîtier !