Accès aux bases de données en Java

 


Accès aux bases de données en Java

Objectifs

    1. Utiliser les classes spécifiques aux BD dans java.
    2. Connaître JDBC .
    3. Connaître les notions d’accès aux bases de données.
    4. Être capable de manipuler des BD.

Introduction

    • Java s’est penché très tôt sur le problème de la connexion aux bases de données relationnelles car elles sont au cœur des applications de l’entreprise.
        • Java dispose d’un package dédié à cette connexion :
    • java.sql ou JDBC pour Java DataBase Connectivity.

        • JDBC est un ensemble de classes et d’interfaces permettant de réaliser des connexions vers des bases de données, d’effectuer des requêtes, et quelques autres fonctionnalités comme la conversion de types Java en SQL et inversement.
        • L’API JDBC permet virtuellement de se connecter à n’importe quel SGBDR.
          ===>On a donc indépendance de la plate-forme (Java) et indépendance du SGBD (JDBC), c’est la philosophie même de Java : “Write Once, Run Anywhere“.
        • L’utilisation du langage de programmation java en collaboration avec l’API JDBC est donc une solution
          véritablement portable d’écrire des applications utilisant les bases de données.
          Exemple des SGBD accessibles avec JDBC :
          DB2,FoxPro,Ingres,Interbase,MS Access,MS SQL Server,MySQL,Oracle,Paradox,PostgreSQL,Sybase…..

Types JDBC

  • Il existe 4 types de drivers JDBC :

    1. Le pont JDBC-ODBC (JDBC-ODBC bridge plus ODBC driver) :
        • C’est un pilote ODBC spécifique pour la base à accéder.
        • Avantages

          • Il existe des pilotes ODBC pour la quasi totalité des bases de données.
          • C’est une solution “simple” pour le développement.
          • C’est une solution qui fonctionne très bien sous Windows.

          Inconvénients

          • la multiplication du nombre de couches rend complexe l’architecture
          • ODBC et son pilote doivent être installé sur tous les postes ou l’application va fonctionner.
          • la partie native (ODBC et son pilote) rend l’application moins portable et dépendante d’une
            plateforme.

    2. Native-API partly-Java driver :
      • Ce type de driver convertit les ordres JDBC pour appeler
        directement les API de la base de données via un pilote natif sur le client.

    3. JDBC-Net pure Java driver :
      • Ce type de driver (écrit entièrement en java) passe par un serveur intermédiaire pour l’accès au SGBD.

    4. Native-protocol pure Java driver :
      • Ce type de driver (écrit entièrement en java) se connecte directement au SGBD.

Etapes d’accès

    • Les accès à une base de données doivent être effectués en sept étapes consécutives.
    • Chacune de ces étapes à un coût en termes de temps et de performances. Imaginez des dizaines d’utilisateur effectuant le même scénario sur un site…
    • Mais concentrons-nous avant tout d’expliquer et de mettre en œuvre chacune des étapes.

Schéma conceptuel

Accès aux bases de données

Abonnez vous à notre chaîne YouTube gratuitement