Le test des intrus

Le test des intrus





    1. Qu’est-ce que c’est?

      • Quand on vous pose la question : « Quel est l’intrus : Pomme, poire, perroquet, fraise ? », on vous demande en fait de trouver un ensemble qui regroupe tous les éléments sauf un.
      • Dans le cas présent, il n’y a guère de difficulté, il s’agit d’un ensemble de fruits avec l’animal perroquet venant en intrus.
      • Quelques esprits retors proposeront « fraise », car c’est le seul mot qui ne commence pas par P. La réponse, parfaitement valable en soi, risque cependant de ne pas être validée.
      • Il y a toujours moyen de trouver des intrus en appliquant des critères compliqués, mais les réponses les plus simples, les plus évidentes auront toujours préséance sur celles plus alambiquées.
      • La difficulté est souvent de trouver l’explication toute simple. Par exemple dans : « Bergère, secrétaire, coiffeuse, institutrice, jardinière », l’intrus ne saute pas aux yeux. Vous cherchez dans diverses directions… métier féminin ? Mais alors il n’y a pas d’intrus. Métier pratiqué en plein air ? Là au contraire, il y a deux intruses, bergère et jardinière. Et ainsi de fil en aiguille vous tombez sur l’ensemble le plus simple : ce sont tous des meubles, sauf l’intruse, institutrice.
    2. Ce qu’il faut savoir:

      • Ce processus d’ensembles à trouver, s’applique d’une manière analogue à des ensembles graphiques et c’est le ressort de toute une catégorie d’épreuves de sélection.
      • Ces questions ne forment que rarement un test entier, mais dans les épreuves composites, il est rare qu’il n’y ait pas une ou plusieurs questions qui reposent sur le principe d’ensemble.
      • Pour cette raison, il est recommandé d’étudier les questions de ce genre, et ainsi en comprendre les ressorts et surmonter ses pièges.
    3. Raisonnement

      • Nous retrouvons avec les ensembles de nombreux mécanismes avec les- quels nous sommes désormais familiers : les formes que l’on regroupe selon leur taille, leur couleur, le nombre de côtés, les objets qu’elles contiennent, leurs positions respectives, leur orientation… Avec les ensembles, cependant, au lieu de chercher une progression, comme avec les séries, il faut trouver une constante. L’aspect justement qui ne change pas ! Il faut donc ouvrir l’œil, pour bien observer les similitudes et les différences, ensuite, il faut chercher des critères qui regroupent et qui excluent.